mercredi, août 01, 2007

QUICKSPACE, The Death of Quicskpace (2000, indie rock)


As I don't know much about this band I've discovered recently, here is AMG's album review : "Taking a step back from the vast scope and experimentalism of their brilliant, sprawling album Precious Falling, Quickspace's Matador debut, The Death of Quickspace, hones in on the group's precarious, invigorating fusion of giddy noise bursts and moody, hypnotic lock grooves."
You've understand this is their last album, and it was a pretty good surprise when llistening to it : for me it sounds as a mix of NEU and early STEREOLAB (but much better), with very good melodies and some interesting textures in the guitar playing.
You'll find the album here.

1 commentaire:

Yann Kerloc'h a dit…

Salut c'est Yann

Je refaisais un tour sur ton site après la découverte d'un groupe Th Faith Healers (sans le "e" de the), que tu connais peut être, ce sont les prédecesseurs de Quickspace (même guitariste) et nés en même temps que Stereolab et PJ Harvey sur le bien nommé Label Too Pure. C'est moins pop, plus rugueux, avec voix féminines un peu sous mixées façon Bloody Valentine ou Breeders, entêtant et sublime, avec des morceaux très longs parfois. Groupe maudit aussi, ce qui a fait une partie de son statut culte, puisqu'ils ont fait une poignée de concerts en 1994 avant de splitter et de se reformer pour des Peel Session vers 2005 (dans la série, hé les gars, qu'est ce qu'on bouine depuis dix ans, là, faut qu'on refasse un truc, on avait des fans si je ne me trompe pas!). J'ai aussi vu catalogué "krautrock" alors je m'étais dit que tu aurais pu en parler, et je tombe sur cet avis à propos de Quickspace, donc j'avais bien frappé à la bonne porte. A + Yann